L'Explorers Way est l'un des itinéraires les plus mythiques de l'Australie. Sur plus de 3000 kms, cette route traverse toute l'Australie du nord au sud, de Darwin à Adélaïde, en passant par le fameux centre rouge et l'Uluru. Fini les plages à perte de vue le long de la côte, place à de tout nouveaux paysages dans une des zones les plus déserte du pays !

Explorers Way : La préparation !

S'aventurer sur l'Explorers Way n'est pas le voyage le plus facile à organiser. Qui dit désert, dit très peu d'infrastructures et donc des prix plus élevés pour à peu près tout.
Les tours organisés sont là encore hors de prix et souvent ne permettent de faire que des bouts de l'itinéraire.
Les transports en commun sont très rares, néanmoins les bus Greyhound fournissent une ligne qui suit l'Explorers Way et qui permet aux voyageurs de s'arrêter dans les principales villes et villages sur la route. Mais cette option ne permet pas de découvrir de nombreux endroits qui sont en général éloignés de la route principale. A moins de réserver des tours locaux sur place.

L'idéal est donc d'être véhiculé, et même d'avoir un 4*4. Les routes goudronnées se font très rares par endroits et n'avoir qu'une voiture ou un van pourra s'avérer très frustrant. Les prix de location restant quand même assez élevés pour un long voyage comme celui-ci, il est presque obligatoire de partir à plusieurs pour louer un véhicule.
Le mieux est encore de trouver des compagnons de voyage ayant leur propre véhicule. Bien que cette route soit moins fréquentée par les backpackers, quelques lifts sont proposés quotidiennement pour cet itinéraire.

Une fois le véhicule en sa possession, quelques préparatifs sont indispensables, on ne s'aventure pas dans le désert comme on le ferait sur la côte Est. Des bidons d'eau et d'essence sont le minimum à emporter dans son véhicule pour ne pas risquer de se retrouver bloqué ou déshydraté au milieu de nulle part.

Explorers Way : L'itinéraire

Après plusieurs jours de recherches, j'ai finalement trouvé deux compagnons de voyage avec qui partir explorer le centre rouge, dont l'un d'entre eux possède son propre 4*4, parfait ! On se retrouve à Adélaïde, et le 31 mai nous mettions les voiles direction le nord de l'Australie !

L'itinéraire ci-dessous montre les arrêts que j'ai effectué sur la route. Il faut savoir que cet itinéraire peut être très différent suivant que l'on ait un 4*4, un van, une voiture ou que l'on prenne le bus. Beaucoup d'endroits que j'ai traversés nécessite donc d'avoir un 4*4.

C'est parti pour le road-trip !

L'Australie du Sud : d'Adélaïde à Coober Pedy

Flinders Range

Flinders Range sera le 1er arrêt de ce voyage. Plus longue chaîne de montagne de l'Australie du sud, elle offre des paysages époustouflants à ceux qui sauront conquir ses sommets.

Nous passerons le 1er jour à conduire dans le parc avant de s'arrêter et de partir en randonnée vers le Wangara Lookout pour le coucher du soleil ! Attention à ne pas trop tarder pour redescendre du sommet car la nuit tombe vite. Cette marche dure une petite heure et est accessible à tous.

2e jour à Flinders Range, nous partons à l'ascension du Pic Sainte Marie au nord-ouest de Wilpena Pound. Avec ses 1168 mètres d'altitude, c'est le point le plus haut du parc ! L'aller retour nous prendra la journée, la marche est assez éprouvante et demande un minimum de condition physique. Mais la récompense une fois au sommet est incroyable avec une vue à 360° sur toute la chaine de montagne !

Dernier jour à Flinders Range, on reprend la route pour traverser le parc et s'arrêter au Hucks Lookout et au Stokes Lookout pour d'autres vues imprenables sur les chaînes de montagne.

Lake Eyre

Nous faisons ensuite route vers le lac Eyre au nord de Flinders Range. 150 kms nous sépare du lac et nous faisons un premier arrêt à Farina. Farina est un tout petit village entouré de désert où les attractions principales sont ses ruines et... sa boulangerie ! Parfait pour démarrer la journée !

Décidemment la route vers le lac Eyre est pleine de surprises. Après les ruines de Farina, nous tombons sur les restes d'une sorte de festival en plein désert. Avec notamment un bus aux airs de navette spatiale abandonné sur le côté de la route.

Direction le lac Eyre donc. Ses 9300 km² de superficie en font le plus grand lac salé d'Australie et d'Océanie. Pour ceux qui connaissent, on se croirait presque au Salar d'Uyuni en Bolivie. Pourtant on est bien en Australie, et c'est une étendue infinie de sel blanc qui se dresse devant nous.

L'Oodnadatta Track passe tout près de la partie sud du lac et offre un super point de vue. On peut même s'en approcher en marchant quelques minutes.

Coober Pedy

Retour sur la route principale pour arriver à Coober Pedy. Déjà près de 1000 kms parcourus depuis Adélaïde et enfin un semblant de civilisation. Ce petit village atypique est connu comme étant la "capitale mondiale de l'opale". De nombreuses mines jalonnent le village et la plupart des habitations elles-mêmes sont d'anciennes mines reconverties.

Plusieurs de ces mines sont ouvertes à la visite ainsi que quelques églises troglodytes. Tu croiseras ici beaucoup de "Blowers". Ces camions utilisés pour transformer la pierre en poussière sont partout dans la ville et en sont même l'emblême.

Pour finir la journée sur un magnifique coucher de soleil, n'hésite pas à monter au Big Winch Lookout.

Coober Pedy c'est surtout un village qui parait être d'une autre époque. On se croirait même dans Star Wars par moment avec un vaisseau spatiale qui traine sur le bord de la route principale... C'est d'ailleurs à l'extérieur de Coober Pedy que les paysages
deviennent encore plus impressionants. Une boucle de 70 kms traverse le désert en passant par les Breakaways et on comprend rapidement pourquoi de nombreuses scènes représentant la planète Mars ont été tourné ici en voyant les couleurs des quelques montagnes.

Le Territoire du Nord : d'Alice Springs à Darwin

Uluru - Kata Tjuta

Arrêt indispensable et attendu sur cet itinéraire : Ayers Rock ! (Appelé aussi Uluru dans la culture aborigène). Accéder à cet emblème de l'Australie se mérite et nécessite un détour de 265 kms de la route principale.

Le Tjukurpa nous apprend à bien nous comporter. Nous vous prions d'observer nos Lois en ne grimpant pas sur Uluru, en n'entrant pas dans les sites sacrés et ne pas prendre de photos.

Arrivé sur place, un panneau "We don't climb" se trouve à la base d'Uluru. La montée en elle-même n'est pas encore interdite mais vivement déconseillée par la culture locale car dangereuse et sacrée.

L'alternative pour profiter d'Uluru, c'est de faire la marche qui parcours le tour du rocher et qui prend à elle seule quelques heures. De même, certaines portions de cette marche sont sacrées et des panneaux indiquent qu'il est interdit de prendre Uluru en photo à ces endroits.

Mais c'est au lever et au coucher du soleil qu'Uluru se montre sous son meilleur jour. De nombreux spots permettent de profiter du spectacle, mais les meilleurs sont vite pris d'assaut par les cars de touristes, ce qui gâche un peu la magie du lieu. L'idéal est de rester ici 2-3 jours pour pouvoir tester plusieurs endroits.

Pour ceux qui recherchent encore plus de tranquillité, le Mont Olga à quelques kilomètres d'Uluru permet de profiter de paysages tout aussi impressionnants mais avec beaucoup moins de monde ! Une randonnée de quelques heures permet de se frayer un chemin entre les formations rocheuses.

Petit conseil : Pour que ton expérience à Uluru ne devienne pas une torture à cause des mouches, n'oublie pas d'acheter un filet anti-mouche sur la route ou au centre d'information d'Uluru ! Tu n'auras certes pas le look de l'année, mais ça va sauver ta journée 😉

Kings Canyon

Plus au nord d'Uluru se trouve le parc National de Watarrka dans lequel on peut explorer le Kings Canyon.

Deux randonnées permettent de découvrir le canyon :
- La Kings Canyon Rim Walk, qui commence par une montée assez difficile au sommet du canyon et suit ensuite le tour du canyon avant de redescendre sur le parking. Il faut entre 3 et 4 heures pour parcourir les 6 kms de randonnée.
- La Kings Creek Walk, plus facile, est longue de 2 kms aller-retour et passe par le creux du Canyon

Parc National de West MacDonnell

Dernier arrêt sur la route vers Alice Springs : Le parc national de West MacDonnell ! La route qui traverse le parc offre de nombreux spots à découvrir, principalement des lookout, des gorges et des montagnes.

Les principaux arrêts sont donc :
- Redbank Gorge, moins d'une heure de marche aller-retour
- Glen Helen Gorge, cinq minutes de marche
- Ormiston Gorge, moins d'une heure de marche aller-retour
- Serpentine Gorge, une montée difficile mais assez rapide
- Simpsons Gap, cinq minutes de marche

De nombreuses portions de cette route nécessite d'avoir un 4*4.

Alice Springs

Alice Springs marque le milieu de cet itinéraire, ville située en plein désert à 1500 kms d'Adélaïde et 1500 kms de Darwin. Cet arrêt sera pour nous l'occasion de ravitailler les provisions et de se reposer un peu avant de reprendre la route.

La ville est assez petite et on en fait le tour très rapidement. Pour avoir un beau point de vue, ne pas hésiter à monter à Anzac Hill.
A la sortie de la ville se trouvent quelques spots sur les collines permettant d'admirer le coucher de soleil sur les montagnes aux alentours.

Si ton budget te le permet, une des activités phares à Alice Springs est de visiter le sanctuaire aux Kangourous. Quand tu conduis sur les routes australiennes, tu te rends vite compte que les kangourous ont la vie dure et que malheureusement beaucoup d'entre eux se font renverser sur le bord de la route. Or parfois ces kangourous en question ont encore un petit dans leur poche qui n'a pas succombé. Ce sanctuaire recueille donc ces orphelins afin de leur apporter des soins et de s'en occuper.
Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de visiter ce sanctuaire, mais tu peux trouver plus d'informations sur leur site si ça t'intéresse : The Kangaroo Sanctuary.

Devils Marbles

Après plus de 4 heures de conduite monotone dans le désert, nous voilà arrivé à notre premier arrêt après Alice Springs : Devils Marbles !

Sur place, on se demande vraiment comment ces énormes blocs arrondis se sont formés ou encore comment la plupart font pour tenir en équilibre ! A l'origine en forme de cube géant, ces blocs façonnés par l'érosion se sont lentement arrondis et séparés pour former un ensemble de blocs éparpillés dans la vallée.

Mais le plus surprenant reste encore que certains de ces blocs soient coupés en deux avec une précision incroyable...

Daly Waters

Encore 500 kms plus au nord, court arrêt à Daly Waters. Daly Waters est ce genre d'endroit sorti de nulle part. Après des centaines de kilomètres dans le désert sans âme qui vive, tu te retrouves soudain dans un tout petit village dont la principale attraction est son pub.

Et une fois à l'intérieur, on entre dans un univers très particuliers. Des dizaines de sous-vêtements pendent au plafond, des monnaies du monde entier sont accrochées sur un poteau, un drapeau breton se cache sur un mur, et des dizaines de photos de clients sont affichées sur un autre mur. Bref, la décoration à elle seule vaut le détour !

Verre à la main, on se dirige vers une table sur la terrasse. Un mur entier est décoré avec des plaques routières du monde entier et un chanteur de musique country australien se produit sur la petite scène du bar. Surement l'endroit le plus local et authentique que j'ai pu visiter en Australie !

Parc National d'Elsey

Le parc national d'Elsey se trouve juste à l'ouest de Mataranka. Ce qui choque à l'arrivée dans ce parc c'est le changement de décors. Le sable et le désert ont laissé places aux palmiers et à la forêt.

Et le plus cool dans tout ça, c'est qu'ici on peut se baigner gratuitement dans des piscines thermales naturelles. Toujours à 30°C. Parfait pour une jounée détente.
Pour ceux qui souhaitent se baigner dans les piscines naturelles avec un peu moins de monde, les Bitter Springs se trouvent un peu plus loins dans le parc.

Sources chaudes de Mataranka au parc national d'Elsey

Katherine Gorge et Edith Falls

On se rapproche toujours un peu plus du nord, et cette fois on s'arrête à Katherine. Cette petite ville dispose elle aussi d'une piscine thermale naturelle assez sympatique.
Mais l'intérêt principal de la ville sont ses gorges situées à quelques minutes dans le parc de Nitmiluk !
Les Katherine Gorge sont une succession d'une dizaine de gorges le long de la rivière Katherine. Une fois garé au Centre d'Information, il y a deux manières de découvrir les gorges : par bateau ou à pied.

Des croisières à la journée ou de quelques heures permettent de parcourir la rivière et de découvrir plusieurs gorges depuis leur base.
Pour les plus courageux, des randonnées de quelques heures à plusieurs jours parcourent le haut des falaises pour aller d'une gorge à une autre.

Nous avons personnellement opté pour le Baruwei Walk qui est une boucle d'une heure, qui part du parking et offre quelques points de vue en hauteur sur la rivière.
Le lendemain, nous avons pris le ferry pour nous déposer au Southern Rockhole et marcher ensuite jusqu'à la Butterfly Gorge avant de revenir au parking. Cela nous a pris la journée.

Outre les milliers de chauve-souris qui peuplent les arbres le long de la rivière et les quelques kangourous, c'est surtout les crocodiles qui ont élu domicile ici. C'est pourquoi la baignade est déconseillée dans la rivière et que les tours en kayak sont parfois annulés.

Un peu plus au nord des Katherine Gorge, n'hésite pas à passer une après-midi aux cascades de la rivière Edith.

Vue sur les Edith Falls

Parc National de Kakadu

Dernier arrêt de notre road-trip, le parc national de Kakadu. Connu pour être un des plus beaux parcs de l'Australie, cet endroit abrite de magnifiques chutes d'eau mais aussi de nombreux crocodiles. Attention où tu mets les pieds dans l'eau donc !

Une route traverse le parc et revient sur la route principale. La plupart des arrêts se trouve le long de cette route. Mais certains spots comme les Jim Jim Falls et les Twin Falls nécessitent un 4*4 pour les atteindre.

C'est d'ailleurs à ce moment là que notre 4*4 a décidé de nous lâcher et nous avons donc dû aller à Darwin plus tôt que prévu sans avoir la chance de voir ces chutes d'eau. Ni les autres spots de Kakadu comme Jabiru, Ubirr ou Nourlangie Creek.

Informations pratiques

Où trouver des compagnons de voyage ?

Les groupes de voyageurs à Adélaïde et Darwin sur Facebook permettent de facilement poster son annonce et trouver des gens avec qui partir :

Où dormir sur la route ?

Plusieurs campements se trouvent le long de la route. Beaucoup de camps gratuits permettent de venir garer sa voiture et de dormir dedans ou alors de poser sa tente.
Attention à ne pas dormir dans sa voiture n'importe où car dans certains coins les rangers rodent.
Dans tous les cas, je te conseille de télécharger l'application WikiCamps qui te permettra d'afficher tous les campings autour de toi et de filtrer par prix, lieux et équipements 🙂

Quel budget ?

Mon budget total pour ces 3 semaines de road-trip aura été de 700 dollars australiens, soit à peu près 475€, ce qui revient à 25€ par jour.
Bien sûr ce budget peut vite augmenter si tu dois louer une voiture ou si tu fais plus d'activités. Mais en voyageant avec quelqu'un qui a déjà sa voiture et en dormant dans des camps gratuits, ton plus gros budget passera dans l'essence. Qui est d'ailleurs très chère dans le désert !
Un conseil pour réaliser encore plus d'économies : prévois d'acheter la nourriture à l'avance et fais les courses à Adélaïde ou Darwin (suivant où tu commences ton road-trip) car il y a peu de grands magasins en chemin et tout est forcément plus cher qu'en ville, de par la difficulté à faire venir ces ressources au milieu de nulle part.

Prêt à partir ?

Voilà pour mon road-trip sur l'Explorers Way. A cause de ce petit problème de 4*4 je n'ai malheureusement pas pu voir tous les endroits que j'avais prévu. Notamment la moitié de Kakadu ainsi que le parc de Litchfield qui est rempli de chutes d'eau toutes plus impressionnantes les unes que les autres.

Si tu veux plus d'informations pour préparer ton prochain road-trip à travers l'Explorers Way, n'hésite pas à me poser tes questions sur le blog ou sur Facebook 🙂

Et pour plus de photos de l'Explorers Way, c'est juste là : Album Photo Explorers Way

5 (100%) 1 vote